Directives anticipées et personne de confiance : loi Léonetti-Claeys du 2 février 2016, du texte à la pratique

catalogue 2020 catalogue 2021

La loi du 2 février 2016 modifie les dispositions relatives à la fin de vie : les droits des malades et personnes en fin de vie sont renforcés et de nouveaux droits leur sont octroyés. Chacun peut exprimer de façon anticipée ses volontés sur sa fin de vie, qu’il soit en bonne santé ou malade, en rédigeant des directives et/ou en désignant une personne de confiance. En parler au patient pour l’informer, pour l’encourager à faire usage de ces deux dispositifs fait partie des missions des professionnels de santé.

  • Les soignants sont les mieux placés pour informer, encourager les personnes prises en charge à procéder à la désignation d’une personne de confiance et à signaler leurs souhaits pour leurs conditions de fin de vie. Cette formation leur permet de connaître de façon approfondie les dispositifs proposés, de poser toutes les questions auxquelles ils ont pu être confrontés dans la singularité de certaines situations, mais aussi d’expérimenter la rédaction des directives anticipées afin de mieux intégrer les attentes et besoins de la personne projetant sa fin de vie.

    La procédure collégiale (composition, fonctionnement, traçabilité) au sein de laquelle la loi fait obligation d’utiliser ces deux dispositifs sera également détaillée

publics formation
Publics :

Tout professionnel accompagnant ...

Tout professionnel accompagnant les personnes en fin de vie et plus largement tout soignant

Voir +

Ref. 010-106
profil formation
Profil formateur :

Cadre de santé, équipe mobile ...

Cadre de santé, équipe mobile de soins palliatifs, Docteur, membre du Comité d’Orientation Stratégique du Centre National de soins palliatifs et de la fin de vie

Voir +

date formation

1 jours

Dates et tarifs

LYON

du 16/11/2020 au 16/11/2020

285 €

LYON

du 15/11/2021 au 15/11/2021

290 €

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation, les participants seront en mesure de…

mettre en œuvre les nouvelles dispositions législatives (personne de confiance, directives anticipées, démarche collégiale) afin de promouvoir le respect de l’autonomie de la personne malade et l’aider à personnaliser le projet de fin de vie. 

Contenu de la formation

 

Droits nouveaux et renforcement des droits existants : dispositif législatif et implications pour la personne malade et pour les professionnels

Rôle du professionnel dans l’information et l’accompagnement de ces dispositifs auprès de l’usager et du patient 

 

Mise en situation

 

Atelier d’écriture sur les directives anticipées

 

Atelier à partir du  « Go Wish » : jeu de cartes proposant 40 souhaits de fin de vie à prioriser et utilisé comme outil de dialogue

 

Comment construire un projet anticipé de fin de vie avec le patient : entretien et aide à la rédaction

 

Échange sur la place de chacun dans la procédure collégiale : responsabilité et questionnements éthiques

 

 

Objectif

Connaître le dispositif de la loi et du décret d’application

  • Rappel des droits des patients et devoirs des professionnels : droit à l’information et partage de la décision, prise en charge de la douleur et de la souffrance, refus de l’obstination déraisonnable, droit de limitation ou d’arrêt de traitement, droit à une sédation profonde et continue, ….
  • Favoriser l’expression et la rédaction de directives anticipées
  • améliorer l’accès et l’utilisation des directives anticipées au sein de la procédure collégiale
  • affirmation de la volonté du patient dans le processus décisionnel
  • obligation pour les professionnels de santé de respecter la volonté du patient

 Objectif

Favoriser le dialogue et l’expression de la volonté

  • informer de façon adaptée et favoriser le dialogue sur la fin de vie
  • prise en compte de la capacité de discernement et de l’expression de préférences chez les personnes peu communicantes
  • accompagner l’entourage de la personne en fin de vie

 

 Objectif

Savoir proposer l’expression et la rédaction de directives anticipées en tant que soignant

  • encourager à désigner une personne de confiance
  • accompagner et aider à la rédaction, à partir ou pas de modèles
  • inscrire ces dispositifs dans un projet d’accompagnement de fin de vie

Méthodes pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques s’articulent selon deux axes :

  • Une activité cognitive pour l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques : associée à une démarche interactive et participative, elle engage les participant.e.s à co-construire avec l’intervenant.e la dynamique du processus pédagogique
  • Une analyse des pratiques professionnelles : basée sur l'étude de cas et situations cliniques, elle favorise l’intégration des contenus à travers le partage des expériences. Nos supports pédagogiques reposent sur des références actualisées (scientifiques, réglementaires, organisationnelles, etc).

Dispositifs d'évaluation

Un dispositif adaptable d’évaluation est mis en place en fonction des besoins et demandes spécifiques du client :

  • Questionnaire en amont pour cerner les attentes et besoins du/de la stagiaire
  • Evaluation des connaissances au début de la formation
  • Evaluation des acquis en continu : quiz, questionnaires, étude de cas, mises en situation.
  • Evaluation des acquis en fin de formation donnant lieu à la délivrance d’un certificat de réalisation
  • Questionnaire individuel de satisfaction
  • Questionnaire « à froid » 3 mois après la formation

 

Pré-requis pour le participant

Aucun