La remédiation cognitive

catalogue 2020 catalogue 2021

La remédiation cognitive a pour objectif de diminuer les déficits cognitifs des patients et d'améliorer leur adaptation sociale.

De nombreuses pathologies peuvent bénéficier de la remédiation cognitive : schizophrénie, séquelles de lésions cérébrales, démences de type Alzheimer, psychoses infantiles, hyperactivité de l'enfant…

Acquérir des compétences concernant la remédiation cognitive, aussi bénéfiques en termes de compétences sociales que de facultés de réinsertion, à différents niveaux :

Amélioration de l’attention

Amélioration du traitement du langage

Développement des facultés de mémoire

Développement de la cognition sociale

Progression dans le domaine de la projection dans l’avenir et dans la planification

publics formation
Publics :

Tout professionnel prenant en so...

Tout professionnel prenant en soin des patients ou résidents pour lesquels on souhaite développer l’autonomie et le bien-être par une stimulation cognitive et sociale adaptée

Voir +

Ref. 006-106
profil formation
Profil formateur :

Spécialiste en sciences cogniti...

Spécialiste en sciences cognitives et en ateliers thérapeutiques

Voir +

date formation

4 jours

Dates et tarifs

LYON

du 14/06/2021 au 17/06/2021

1160 €

Objectifs pédagogiques

Acquérir des compétences concernant la remédiation cognitive en termes de compétences sociales et de facultés de réinsertion au niveau de l’attention, du langage, des facultés de mémoire, de la cognition sociale et de la projection dans l’avenir et dans la planification

 

 

Contenu de la formation

La remédiation cognitive a pour objectif de diminuer les déficits cognitifs des patients et d'améliorer leur adaptation sociale. Ces déficits se manifestent en particulier sous la forme de troubles de l’attention, de la mémoire et des fonctions exécutives (rendant les patients incapables de structurer comportement et langage). Dans certaines pathologies comme la schizophrénie, ces déficits prennent également la forme de troubles de la cognition sociale qui empêchent les patients de comprendre les intentions, les désirs et les émotions d’autrui.

L'utilisation de la remédiation cognitive chez des sujets souffrant de schizophrénie a fait l’objet de nombreuses études contrôlées qui attestent de son efficacité dans le domaine cognitif.

La remédiation cognitive est aussi bénéfique en termes de compétences sociales et de réinsertion.

De nombreuses pathologies peuvent bénéficier de la remédiation cognitive : schizophrénie, séquelles de lésions cérébrales, démences de type Alzheimer, psychoses infantiles, hyperactivité de l'enfant…

 

Amélioration de l’attention

  • Développement des facultés d’attention générale.
  • Développement des facultés d’attention sélective.
  • L’attention liée à des stimulations sensorielles diverses.
  • L’attention liée au traitement du langage.
  • L’attention dans le cadre sociale de la communication orale.
  • L’attention au non-verbal dans la communication interpersonnelle.

 

Amélioration du traitement du langage

  • Développement des facultés de compréhension.
  • Développement des facultés d’expression.
  • Améliorer l’écoute de l’autre.
  • Gestion des émotions pendant l’échange verbal.

 

Développer les facultés de mémoire

  • La mémoire liée aux sens.
  • Le lien entre mémorisation et attention.
  • Développer la mémorisation en comprenant les stratégies optimales pour chacun.
  • Relier la mémoire à l’adaptation à la vie de tous les jours.
  • Mémoire et émotions.
  • Mémoire et socialisation.
  • Savoir monter un atelier mémoire dans le cadre plus global de la remédiation cognitive.

 

Progresser dans le domaine de la projection dans l’avenir et dans la planification

  • Le développement des fonctions exécutives : comment décomposer une tâche complexe en une succession ordonnée de tâches plus simples.
  • Appliquer les capacités d’organisation à la vie quotidienne, en et hors institution.
  • La projection à court, moyen et long terme : organisation dans le temps, planification.
  • La projection à court, moyen et long terme : motivation, représentation du futur.

 

Développer la cognition sociale

  • Améliorer les enchaînements des phases lors des interactions humaines : ordres des choses et des messages dans des situations concrètes comme les courses, le restaurant…
  • Faire progresser la conscience de l’existence de l’autre.
  • Comprendre les intentions, les désirs et les émotions d’autrui.
  • Développer l’empathie et le respect.
  • Aborder l’autre avec la conscience des différences de personnalité et de perception sociale.
  • Prendre plaisir à organiser une situation sociale : une sortie, un dîner…

 

Méthodes pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques s’articulent selon deux axes :

  • Une activité cognitive pour l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques : associée à une démarche interactive et participative, elle engage les participant.e.s à co-construire avec l’intervenant.e la dynamique du processus pédagogique
  • Une analyse des pratiques professionnelles : basée sur l'étude de cas et situations cliniques, elle favorise l’intégration des contenus à travers le partage des expériences. Nos supports pédagogiques reposent sur des références actualisées (scientifiques, réglementaires, organisationnelles, etc).

Dispositifs d'évaluation

Un dispositif adaptable d’évaluation est mis en place en fonction des besoins et demandes spécifiques du client :

  • Questionnaire en amont pour cerner les attentes et besoins du/de la stagiaire
  • Evaluation des connaissances au début de la formation
  • Evaluation des acquis en continu : quiz, questionnaires, étude de cas, mises en situation.
  • Evaluation des acquis en fin de formation donnant lieu à la délivrance d’un certificat de réalisation
  • Questionnaire individuel de satisfaction
  • Questionnaire « à froid » 3 mois après la formation

 

Pré-requis pour le participant

Aucun