Soins psychiatriques sans consentement : comment instaurer une relation et un processus de soins ?

catalogue 2019 catalogue 2020

Cette formation permet d’établir au mieux un processus de soins pour le patient objet de soins sans consentement en analysant les enjeux juridiques, éthiques et cliniques, les phénomènes de résistances et de refus de soins

Pédagogie active à partir de situations cliniques avec apports de savoirs législatifs, sociologiques, cliniques et expérientiels. Recommandations HAS

publics formation
Publics :

Tout professionnel des secteurs ...

Tout professionnel des secteurs sanitaire, éducatif et social

Voir +

Ref. 003-120
profil formation
Profil formateur :

Juriste et cadre supérieur de santé

date formation

2 jours

Dates et tarifs

LYON

du 04/05/2020 au 05/05/2020

630 €

Objectifs pédagogiques

- Connaître le cadre juridique des soins sans consentement (SSC) dans un contexte sociologique et clinique en évolution

- Comprendre l’organisation des procédures d’observation, l’audience et les activités juridictionnelles

- Déterminer les étapes importantes du processus de prise en charge et d’accompagnement pluriprofessionnel

- Analyser le concept de « dangerosité psychiatrique » et les pratiques soignantes spécifiques

Contenu de la formation

Connaître le cadre juridique des soins sans consentement

  • Soins psychiatriques à la demande d’un tiers (SPDT).
  • Soins psychiatriques sur décisions du représentant de l’Etat (SPDRE).
  • Procédures d’observation
  • Contrôle systématique du JLD
  • Constitution et fonctionnement du collège.
  • Alternatives à l’HC : le programme de soins.
  • La place de la CDSP.
  • La question du consentement du patient. La question des interventions à domicile.
  • Le cas particulier de la prise en charge des détenus : HO D398.

 

Interroger d’un point de vue clinique le sujet du consentement du patient

Déterminer les étapes importantes du processus de prise en charge sans consentement

  • L’admission et l’accueil. UMD - USIP – UHSA.
  • Proposition des soins et contrat thérapeutique.
  • Procédure de mise en chambre d’isolement : observations, soins, prise en charge.
  • Création d’une alliance thérapeutique. La place de la famille.
  • Le consensus d’équipe comme structure d’étayage.
  • La gestion du secret professionnel.
  • Droits et information du patient, éthique, confidentialité et information des patients.

 

Préciser les aspects liés à la « rétention clinique »

  • Fonction de pare-excitation.
  • Observation du comportement.
  • Sédation de l’angoisse et symptomatologie.

 

Rappel du concept de dangerosité psychiatrique

Pré-requis pour le participant

Aucun