« Manger mains » - Transformer l’alimentation pour redonner autonomie et plaisir aux résidents

catalogue 2020 catalogue 2021

Afin de préserver l’autonomie des résidents, il peut être nécessaire de mettre en place l’alimentation "manger mains". Cette alimentation est intéressante pour les personnes qui déambulent au moment des repas ou encore qui ont des difficultés à se servir des couverts. L’objectif étant d’optimiser les apports et de faciliter les prises alimentaires.

Découverte d’une approche globale de l’alimentation centrée sur les besoins de la personne âgée

Ateliers pratiques avec transmission, préparation et dégustation de recettes adaptées

Méthodes pour redonner de l’autonomie au résident et établir une autre relation professionnelle / personne de grand âge : l’accompagnant n’est plus seulement celui qui donne à la cuillère

publics formation
Publics :

Tout personnel participant à l'...

Tout personnel participant à l'accompagnement des personnes accueillies en ESMS

Voir +

Ref. 015-116
profil formation
Profil formateur :

Diététicien, nutritionniste

date formation

3 jours

Dates et tarifs

LYON

du 24/03/2021 au 26/03/2021

870 €

Objectifs pédagogiques

1. Promotion des comportements favorables à la santé, incluant l’alimentation saine et l’activité physique régulière

Objectifs pédagogiques

Connaître les règles diététiques et les bases de l’alimentation équilibrée chez la personne âgée

Mettre en lien les pathologies neurodégénératives et les comportements alimentaires à partir de cas concrets

Comprendre en quoi consiste le finger food ou manger main et cerner les sens de la démarche

Maîtriser les règles d'hygiène spécifiques, la traçabilité

Accompagner chacune des étapes du repas : de la préparation en cuisine à la distribution en salle à manger, en chambre et/ou en unité de soins et à la présentation au résident

Aborder le repas comme un temps relationnel privilégié en intégrant les aspects culturels et les valeurs du repas de la personne

Découvrir des recettes de finger food, les réaliser et les déguster (ateliers pratiques avec analyse réflexive)

Contenu de la formation

Le manger main permet aux patients de retrouver une des fonctions premières de l’alimentation : manifester ses envies, provoquer du plaisir et du bien-être et retrouver la fonction de partage

  • Mieux appréhender  le comportement alimentaire du patient : la lutte contre la malnutrition des personnes âgées est une mission de santé publique, la détérioration de l’état nutritionnel aggrave le déclin cognitif et somatique de la personne
  • Définir les règles et les bonnes pratiques : l’acte alimentaire devient une épreuve  pour le soignant et pour le patient et se met en place des attitudes de refus
  • Sensibiliser aux situations à risques : une sollicitation trop insistante, une cuillère posée contre la bouche peuvent être des situations intrusives pour le patient. Inviter à venir prendre place autour de la table, laisser le patient se servir, reposer dans son assiette, goûter , sentir , toucher… 
  • Découvrir les préparations adaptées aux différents troubles et facilitant le finger food : les aliments sont préparés pour être présentés en petite quantité solidifiés pour être facilement saisis
  • Tenir compte et cerner le sens de la stimulation sensorielle lors du repas : les formes (les bâtonnets, les cubes, etc.), les textures (les flans, les galettes, etc.) et prendre en considération les couleurs. La présentation est un élément important elle doit faciliter la reconnaissance des aliments 
  • Elaborer des outils d’observation et d’évaluation avec des indicateurs : le poids, la diminution des troubles du comportement au moment des repas, la diminution des troubles associés à la déshydratation, les escarres, les chutes
  • Avoir connaissance des stades évolutifs des troubles du comportement alimentaire chez la personne âgée atteinte de démence : le finger food n’est pas adaptée à chaque résident, c’est en fonction de ce qu’on observe dans son comportement à table que l’on peut évaluer la nécessité de la mise en place ou non de cette nouvelle alimentation. La pluridisciplinarité de l’équipe est importante
  • Les différentes textures dans le finger food (alimentation normale ou hachée ou mixée) avec des idées de recettes et de menus pour chacune des textures et dégustation des recettes
  • Accepter la mise en place d’une alimentation différente qui va venir bousculer nos principes et nos valeurs du repas : travailler sur nos représentations et résistances à intégrer cette forme d’alimentation où la personne n’est plus forcément installée à table, mange des fois de manière « sale »
  • Acquisition d’un langage commun

Méthodes pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques s’articulent selon deux axes :

  • Une activité cognitive pour l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques : associée à une démarche interactive et participative, elle engage les participant.e.s à co-construire avec l’intervenant.e la dynamique du processus pédagogique
  • Une analyse des pratiques professionnelles : basée sur l'étude de cas et situations cliniques, elle favorise l’intégration des contenus à travers le partage des expériences. Nos supports pédagogiques reposent sur des références actualisées (scientifiques, réglementaires, organisationnelles, etc).

Dispositifs d'évaluation

Un dispositif adaptable d’évaluation est mis en place en fonction des besoins et demandes spécifiques du client :

  • Questionnaire en amont pour cerner les attentes et besoins du/de la stagiaire
  • Evaluation des connaissances au début de la formation
  • Evaluation des acquis en continu : quiz, questionnaires, étude de cas, mises en situation.
  • Evaluation des acquis en fin de formation donnant lieu à la délivrance d’un certificat de réalisation
  • Questionnaire individuel de satisfaction
  • Questionnaire « à froid » 3 mois après la formation

Pré-requis pour le participant

Aucun