Animer un atelier cuisine thérapeutique

catalogue 2020 catalogue 2021

La cuisine est une activité riche en échanges et en apprentissages de la vie. La cuisine thérapeutique s’inscrit dans une action éducative qui tient compte à la fois de l’individuel et du collectif. Cette formation permet d’observer le patient dans un contexte différent et de partager un moment de dégustation qui peut faire remonter des émotions.

Découverte d’une approche globale de l’alimentation centrée sur les besoins de la personne

Ateliers pratiques avec transmission, préparation et dégustation de recettes adaptées ; l’analyse réflexive permettra à chaque participant d’adapter la démarche à un public et un contexte spécifique

Apports théoriques et méthodologiques pour concevoir, mettre en place et suivre des projets autour de la cuisine comme médiation dans la relation de soin et d’accompagnement

Analyse des pratiques professionnelles avec évocation de situations concrètes

publics formation
Publics :

Tout personnel impliqué dans le...

Tout personnel impliqué dans les activités socio-thérapeutiques et l’animation : IDE, AMP/AES, Animateurs, psychomotriciens, etc.

Voir +

Ref. 008-108
profil formation
Profil formateur :

Diététicien, nutritionniste

date formation

2 jours

Dates et tarifs

LYON

du 15/10/2020 au 16/10/2020

570 €

LYON

du 22/03/2021 au 23/03/2021

580 €

Objectifs pédagogiques

Aborder l’atelier cuisine dans une démarche d’éducation thérapeutique et éducation à la santé

Savoir proposer des ateliers cuisine dans une démarche d’éveil sensoriel : les techniques de dégustation en pleine conscience

Connaître les besoins nutritionnels des populations concernées

Maîtriser les règles d'hygiène spécifiques, la traçabilité

Mettre en lien les pathologies et les comportements alimentaires à partir de cas concrets

Contenu de la formation

Les repas en structure collective ne prennent pas toujours en compte les aversions des patients, et le temps de repas est plus un temps institutionnel qu’un temps de partage. L’acte alimentaire peut alors devenir un acte compliqué, automatique et sans source de plaisir.

Prendre soin de soi en cuisinant des plats spécifiques, en prenant en compte les diverses situations nutritionnelles et les contraintes au niveau de l’hygiène ouvriront d’autres perspectives pour ce temps repas.

Aborder l’atelier cuisine dans une démarche d’éducation thérapeutique et éducation à la santé

  • Connaître, savoir mettre en place et accompagner les différentes étapes d’une séance :
  • Préparer un menu, en déduire une liste de courses
  • Se repérer dans un supermarché : faire des choix judicieux en fonction du prix, de l’apport nutritionnel, du goût, de la conservation au supermarché
  • Ranger les aliments en fonction de leur mode de conservation
  • Préparer les aliments en lavant, coupant, cuisant, présentant
  • Observer les senteurs, le visuel, le toucher des aliments qui se transforment de par leur découpe, leur cuisson
  • Déguster et faire part de son ressenti « en direct »
  • Ranger, nettoyer

 

Acquérir et développer les compétences pour concevoir, mettre en place et observer des ateliers de « repas thérapeutiques »

  • Mettre en place et accompagner un espace de convivialité et d’échanges
  • Savoir observer le comportement alimentaire du patient durant le moment du repas qui a pu être préparé ou non par ses soins
    • Recueillir les sensations de la personne, avant, pendant et après le repas.
    • Observer la façon de s’alimenter
    • Faire ressentir ce qui ressort des aliments au niveau des sens olfactifs, visuels, gustatifs,…..
  • Se mettre en appétit en travaillant la présentation du plat et de la table

 

Savoir proposer des ateliers cuisine dans une démarche d’éveil sensoriel : Les techniques de dégustation en pleine conscience

  • Les techniques de dégustation en pleine conscience permettent d’apprendre à :
    • Sentir son corps en mettant ses 5 sens en éveil : par exemple
      • Ecouter les sons des aliments, des ustensiles : laisser les souvenirs revenir en étant attentif à ce que rapporte la personne
      • Eveiller le sens du toucher pour se mettre en appétit : plonger ses doigts dans différentes textures, épluché, découper, etc.
    • Se trouver des compétences, c’est bon pour l’estime de soi
    • S'initier ou compléter un travail sur la perception du rassasiement
    • Se rendre compte qu’une petite quantité peut suffire : travailler sur la sensation de faim et de satiété, en déculpabilisant la personne qui mange, en l’encourageant à sentir et ressentir son rassasiement
    • Avoir moins peur de manger des aliments riches

 

Maîtriser les règles d'hygiène spécifiques, la traçabilité

 

Mettre en lien les pathologies et les comportements alimentaires à partir de cas concrets

Méthodes pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques s’articulent selon deux axes :

  • Une activité cognitive pour l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques : associée à une démarche interactive et participative, elle engage les participant.e.s à co-construire avec l’intervenant.e la dynamique du processus pédagogique
  • Une analyse des pratiques professionnelles : basée sur l'étude de cas et situations cliniques, elle favorise l’intégration des contenus à travers le partage des expériences. Nos supports pédagogiques reposent sur des références actualisées (scientifiques, réglementaires, organisationnelles, etc).

Dispositifs d'évaluation

Un dispositif adaptable d’évaluation est mis en place en fonction des besoins et demandes spécifiques du client :

  • Questionnaire en amont pour cerner les attentes et besoins du/de la stagiaire
  • Evaluation des connaissances au début de la formation
  • Evaluation des acquis en continu : quiz, questionnaires, étude de cas, mises en situation.
  • Evaluation des acquis en fin de formation donnant lieu à la délivrance d’un certificat de réalisation
  • Questionnaire individuel de satisfaction
  • Questionnaire « à froid » 3 mois après la formation

 

Pré-requis pour le participant

Aucun