La communication non-verbale dans l’accompagnement de la personne avec handicap sévère

catalogue 2020 catalogue 2021

Cette formation permet aux professionnels de développer des compétences pour construire de manière créative la relation avec la personne en situation de handicap sévère et pour entrer dans une communication non-verbale centrée sur le sujet afin de pouvoir proposer des situations adaptées. Elle est à la fois concrète et pragmatique, influencée par un regard clinique et personnalisé vis-à-vis de la personne dépendante accueillie en structure de soin ou lieu de vie.

Mises en situations expérientielles : utilisation des ressources vocales et corporelles dans la production d’un langage non verbal (l’improvisation et la structuration du langage sonore et corporel)

Liaison clinique-théorie au moyen d’une diversité d’approches issues de différents contextes de soin avec illustrations vidéo

Apports synthétiques et pratiques facilitant l’utilisation des contenus pédagogiques dans différents contextes professionnels liés aux différentes formes de handicap

publics formation
Publics :

Tout professionnel travaillant a...

Tout professionnel travaillant avec des personnes en situation de handicap

Voir +

Ref. 016-115
profil formation
Profil formateur :

Musicothérapeute ou art-thérap...

Musicothérapeute ou art-thérapeute ayant pratiqué dans différents contextes liés aux handicaps

Voir +

date formation

3 jours

Dates et tarifs

LYON

du 10/05/2021 au 12/05/2021

870 €

Objectifs pédagogiques

Adapter les outils et techniques de communication non verbale dans une approche plurielle de la médiation (musicothérapie, arts-thérapies, psychomotricité…), à la prise en charge des différentes expressions du handicap (handicap mental, psychique, auditif, visuel, moteur, TSA, pluri-poly handicap, maladies dégénératives, troubles DYS…)

Acquérir des outils pour communiquer avec les résidents/patients sans l’usage de la parole, développer ses ressources en communication non-verbale

Savoir décoder les messages du résident/patient et communiquer avec lui en observant les manifestations ou expressions corporelles : mimiques, postures, gémissements, plaintes, silences afin de mieux répondre à ses besoins, ses attentes ou ses mal-être

Contenu de la formation

Bien souvent le ou les handicaps submergent la relation ; les professionnels se heurtent alors à la difficulté de savoir comment aborder la personne, comment entrer en communication avec elle, apaiser ses vécus d’angoisses voire les anticiper et lui proposer des expériences de vie satisfaisantes. Lorsque la relation d’aide et de soutien est ainsi rendue difficile, l’approche corporelle offre des pistes riches et créatives tant à travers les différents moments de la vie quotidienne que lors de temps dédiés à l’accompagnement ou au soin.

Former les professionnels à la communication non-verbale consiste tout d’abord à les aider à se situer dans une relation intersubjective : apprendre à mieux observer le corps de l’autre implique apprendre à mieux s’observer soi-même. Ensuite se pose une série de questions : Quoi et comment observer pour mieux se rencontrer ? Observer et accueillir les modalités d’expression de la personne avec handicap sévère : son corps, ses regards, ses mimiques, ses gestes, sa voix, etc. vont nous permettre d’établir un langage pour entrer en relation avec elle. S’accorder, se mettre au diapason de ces manifestations pour les transformer en une rencontre dans laquelle chacun trouve sa place. ?

Car la communication non-verbale et la relation dans l’accompagnement de la personne en situation de handicap sévère constituent un processus très dynamique d’accordages et d’ajustements. C’est partager un moment dans lequel se tisse une relation où peu à peu la confiance s’installera. C’est une approche respectueuse de la personne, l’acceptant telle qu’elle est et en s’appuyant sur ses « possibles », son potentiel créatif plutôt que sur ses incapacités. Il s’agit de porter attention, au-delà de la déficience, à la personne, à ses goûts, à ses compétences, à son plaisir et à son déplaisir.

  • Mieux comprendre la place du corps dans la relation à l’autre : la communication non-verbale
    • Le développement psycho-affectif et sensori-moteur avec entraves et sans entraves (« normal »)
    • La mise en place des relations précoces
    • L’éveil sensoriel et la relation à l’autre
    • L’accès au langage

 

  • Définir la médiation corporelle
    • Communication verbale et non-verbale.
    • L’importance de l’approche ludique et du plaisir.
    • L’espace transitionnel du jeu (Winnicott).
    • Notions de cadre, dispositif, processus.
       
  • Mieux connaître / Découvrir les techniques à médiation adaptées :Comment entrer en relation avec l’enfant ? Les différentes formes d’expression corporelles, sonores et vocales
    • Les médiations permettant la régulation émotionnelle
      • La respiration,
      • Communication sonore et expression vocale,
      • Approche sensorielle mettant en jeu la fonction de pare-excitation,
      • La présence, dialogue tonico-émotionnelle et la fonction contenante dans la relation de soin
    • Les médiations favorisant l’expression et la créativité
      • Expression vocale
      • Rythme et expression corporelle avec et sans musique,
      • Approche sensorielle, les paramètres et la gestion des flux sensoriels
      • Correspondances transmodales, lier la vibration, la pulsation et le rythme au mouvements dans l’espace pour le développement de l’accordage affectif
         
  • La place du corps dans la relation et dans la communication avec la personne en situation de handicap sévère : La place du corporel et du vocal dans la communication
    • L’accompagnement des personnes lourdement handicapées passe souvent d’abord par le « nursing », étape préalable à la communication
    • Le besoin de sécurité : qualité de présence, accordage et ajustement, contenance et sentiment de confiance.
    • Les différents niveaux de communication : du non verbal à l’émergence de la parole.
    • Les caractéristiques de la communication non-verbale.

 

  • Apprendre à observer les manifestations ou expressions vocales et corporelles : Comment observer la voix et le corps pour mieux communiquer avec la personne ? La relation au corps de l’autre est toujours une relation interpersonnelle : notion de transfert et de contre-transfert
  • Quoi et comment observer pour mieux nous rencontrer ?
    • Observer soi-même : ressenti, impression, émotions, images, pensées…
    • Observer l’autre : présentation, tonicité, respiration, posture, gestuelle, déplacement, stéréotypies….
    • Développer le partage affectif (la théorie de l’esprit)
      • Travailler à partir de l’imitation (psychologie du développement) : comment la rencontre peut transformer l’un et l’autre ?
      • Relier les éléments observés avec le contexte interrelationnel, l’histoire de la personne, ses paroles :
        • Regards, mimiques, postures, toucher, gémissements, plaintes, silences,
        • L’expression des émotions,
        • Repérer ce qui est habituel et inhabituel,
        • Apprendre à décoder les « signes » avec le sujet lui-même et au travers d’une relation authentique,
  • L’importance de la parole dans la relation : comment introduire la parole sans « parler à la place de l’autre » ?
  • S’inscrire dans une démarche de projet

 

Méthodes pédagogiques

Nos méthodes pédagogiques s’articulent selon deux axes :

  • Une activité cognitive pour l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques : associée à une démarche interactive et participative, elle engage les participant.e.s à co-construire avec l’intervenant.e la dynamique du processus pédagogique
  • Une analyse des pratiques professionnelles : basée sur l'étude de cas et situations cliniques, elle favorise l’intégration des contenus à travers le partage des expériences. Nos supports pédagogiques reposent sur des références actualisées (scientifiques, réglementaires, organisationnelles, etc).

Dispositifs d'évaluation

Un dispositif adaptable d’évaluation est mis en place en fonction des besoins et demandes spécifiques du client :

  • Questionnaire en amont pour cerner les attentes et besoins du/de la stagiaire
  • Evaluation des connaissances au début de la formation
  • Evaluation des acquis en continu : quiz, questionnaires, étude de cas, mises en situation.
  • Evaluation des acquis en fin de formation donnant lieu à la délivrance d’un certificat de réalisation
  • Questionnaire individuel de satisfaction
  • Questionnaire « à froid » 3 mois après la formation

Pré-requis pour le participant

Aucun